Skip to content Skip to footer

Plaisanciers Eco-responsables

Quelques consignes pour devenir un plaisancier Eco-responsable !

Sanitaires et eaux usées :

Un plaisancier produit environ 10 L d’eaux noires par jour. On entend par « eaux noires » les eaux des toilettes qui sont polluantes. Elles favorisent la prolifération d’algues, de végétaux, et de bactéries. Les eaux grises concernent les eaux de lavage. Elles contiennent des produits additionnels tels que : gel douche, produit vaisselle, lessive, etc… Leur impact est important également puisqu’elles contiennent des produits chimiques.

  • Utiliser les sanitaires sur le port lorsque vous êtes à quai.
    Des sanitaires sont présents des deux côtés du port et une pompe est disponible à la station d’avitaillement du vieux port ;
  • Utiliser des produits éco-labellisés et d’origine végétale. Attention, Biodégradable ne veut pas dire inoffensif !
  • Utiliser les WC marins uniquement loin des zones de baignade.

L’eau :

Le département des Bouches-du-Rhône est sensible au phénomène de sécheresse. La consommation d’eau doit être maitrisée.

  • Utiliser des pistolets à arrêt automatique ;
  • Fermer correctement le robinet pour éviter le goutte à goutte ;
  • Utiliser des réducteurs de débits pour tous les robinets.

L'éléctricité :

L’utilisation trop importante de l’électricité est nuisible pour l’environnement puisqu’elle émet de grandes quantités de gaz à effet de serre responsable du réchauffement climatique.

  • Débrancher votre bateau lorsque vous n’êtes pas à bord ; sécurité
  • Utiliser des appareils basses consommations et des ampoules LED.

Les déchets :

Veiller à respecter les consignes de tri et réduire les déchets à bord.

L’anse de la réserve dispose d’un point propre pour les déchets dangereux, des conteneurs pour les ordures ménagères et des colonnes de tri (verre/papier, carton/plastique) dans la ruelle d’accès.

Vous remarquez des déchets dans le port ? Prévenez le bureau du port !

Les hydrocarbures :

Lors de leur présence en mer, les hydrocarbures ont un impact physique (étouffement des habitats) et toxique (contamination des organismes). Ils altèrent la faune et la flore aquatique.

  • Entretenir son moteur permet de limiter les fuites et la présence d’hydrocarbures dans les eaux de cale (vidanger les eaux de fond de cale dans les ports équipés de pompes spécifiques) ;
  • Ne pas avitailler sur les pontons.

La pêche

La pêche de loisir est accessible à tous mais il est indispensable de connaître et respecter la réglementation.

  • Respecter les tailles minimales de capture (Réglementation de la FFPS) ;
  • Suivre les réglementations de pêches appliquées au parc national des calanques ;
  • Respecter les périodes de pêche. Par exemple, la pêche aux oursins est autorisée dans les Bouches-du-Rhône du 1er novembre au 15 avril ;
  • Veiller à ne pas dégrader les espèces protégées ;
  • Respecter les distances sécuritaires avec les filets et bateaux de pêche.

L’ancrage :

L’ancrage dans les herbiers méditerranéens formés par la posidonie est une cause importante de la régression de cette espèce clé qui nous rend pourtant de nombreux services.

  • Mouiller sur les zones à fond sableux. L’application DONIA propose une cartographie permettant de détecter les fonds marins avant de déposer l’ancre.
  • Remonter l’ancre à l’aplomb du bateau.